Rodriguez Katsuva, le journaliste philanthrope. Qui est-il ?

Écrit par Le 24 août 2021

Qui est Rodriguez Katsuva ?

Un proverbe Congolais dit: ”C’est dans le champ qu’on reconnaît le sorgho qui remplira le grenier.” Ceci pour dire que les vertus qui distinguent les grands hommes sont constatées au temps de leur jeunesse.
Le père de le tragédie française,  Pierre Corneille, a quant à lui écrit: ”Aux âmes biens nées, la valeur n’attend point le nombre des années”.
Du haut de ses vingt-neufs ans, Rodriguez Katsuva incarne la véracité du proverbe Congolais et de la pensée Cornelienne susmentionnés.
Classé parmi les 50 jeunes Congolais les plus influents, en 2018 et en 2020, par le magazine ”Kivuzik Magazine ”, les 100 personnalités de Goma les plus influentes en 2020 et en 2021, lauréats de nombreux prix internationaux; Rodriguez Katsuva est l’archétype d’une jeunesse Congolaise qui réussit et qui impacte le monde.
Il est une fierté pour sa ville de Goma et sa province du Nord-Kivu, en particulier, et pour toute la RDC, en général, car figurant parmi les personnes qui véhiculent une bonne image du pays partout dans le monde, surtout en cette période où le vœu d’un ”nouveau narratif” est trop exprimé.
Mais, qui est Rodriguez Katsuva ?

● Natif de Goma
C’est le 25 Janvier 1992 que Mumbere Katsuva Rodriguez voit le jour dans la ville de Goma. Il est le premier né d’une fratrie qui comptera 10 membres. Il va passer la majeure partie de son enfance dans cette ville avant de la quitter pour Beni pour des raisons d’étude (C’est là qu’il ira finir son cycle secondaire), loin de ses parents. Son rêve est de devenir médecin. C’est ainsi qu’à l’école secondaire il suit la section ”scientifique biochimie” et entame son cursus universitaire dans la faculté de la médecine, à l’Université Catholique de Bukavu, en 2010.

● La passion du micro
Il y’a le rêve et et il y’ a la passion. Et généralement, la passion finit par avaler le rêve. Le rêveur médecin Rodriguez découvrit ainsi la passion du journalisme dès l’école secondaire. En éffet, il est encore élève quand il commence sa carrière d’homme des médias à la radio télévision Rwanzururu à Beni. Là-bas, il se trouve un collègue avec qui naîtra entre lui une amitié et une complicité continues: un certain…Fiston Mahamba Larousse.
Rentrant à Goma, il fait un passage à la radio ”Kivu1” où le patron, Magloire Paluku, décide de lui accorder une chance comme journaliste. Il se lance mais doit partir à Bukavu pour les études universitaires. Cependant, entre la médecine et le journalisme, Rodriguez Katsuva a déjà fait son choix: il va être journaliste. La passion du micro l’a emporté sur le rêve d’enfance. De la passion naît un autre rêve : celui d’être un journaliste de stature international.

● De Kivu1 à ”Habari RDC”

Les sages amérindiens disaient: ”Faîtes vivre votre passion, elle vous réchauffera quand le monde deviendra froid.” Ce n’est pas à tort qu’ils le disaient. En 2014, Rodriguez Katsuva (qui ne rêve et ne veut plus être médecin ) est à Goma. Il devient pleinement engagé à la radio Kivu1 pour laquelle il va prester durant deux bonnes années. Aujourd’hui encore, il ne rate jamais la moindre occasion pour rendre des hommages mérités et exprimer sa gratitude à son ancien patron Magloire Paluku qui l’a beaucoup ”formé”.
À Kivu1, Rodriguez travaille avec un certain…Sammy Balance Mupfuni, son autre complice de toujours. En 2016, les deux suivis de bien d’autres de leurs collègues quittent la radio Kivu1.
Quelques temps après, la même année, c’est sur un média en ligne que commencent à être lus des articles signés Rodriguez Katsuva.
En éffet, en 2016, la RDC est au centre de l’attention internationale. En cette année sont prévues les élections devant consacrer la première alternance démocratique en RDC, depuis l’indépendance de ce pays. L’occasion faisant le larron, un projet de la Radio Netherlands a fait naître un grand média en ligne nommé ”Habari RDC”, dont parmi les précurseurs figure Fiston Mahamba Larousse. Naturellement, ce dernier informe Rodriguez Katsuva de ce projet. Intéressé, Rodriguez commence à travailler comme blogueur chez Habari RDC. Son travail est remarquable surtout quant à sa façon de rédiger les articles et son riche vocabulaire mais aussi par sa riche culture générale et ses qualités de fouineur de la bonne information.
Quatre mois plus tard, Habari RDC fait de lui son éditeur. Sa carrière journalistique connaît et prend alors de l’envol. L’ancien chef de la diplomatie Belge, le célèbre Louis Michel, lui accordera même une interview qui fera long feu. L’ancien animateur de la radio télévision Rwanzururu de Beni venait d’atteindre un autre niveau: celui de journaliste international. Le rêve naît de la passion était devenue une réalité.
En 2017, il devient spécialiste communication à Tetra tech.

● RFI
En 2018, une vidéo devient virale sur les réseaux sociaux dans la ville de Goma. On y voit un jeune Gomatracien exposant un projet médiatique en France, plus précisément à Paris. À la fin de son exposé, le jeune homme voit le public lui offrir une ovation. Ce jeune de Goma n’était autre que Rodriguez Katsuva qui parlait du projet ”Congo Check”.
Pourquoi Congo Check?
Réponse : En RDC, les élections présidentielles et législatives qui devraient avoir lieu en 2016 ont été reportées en 2018. Et en cette dernière année, la fièvre électoraliste est à son comble et traîne une forte dose de la désinformation dans son sillage. C’est ainsi que Rodriguez Katsuva, Sammy Balance Mupfuni et…Fiston Mahamba Larousse vont s’ériger en armée à trois contre la désinformation et les rumeurs. Ils vont alors créer ”Congo Check”, un média en ligne contre les Fake news. Même Facebook ne tardera pas de signer un partenariat avec Congo Cheik, créé en Février 2018.
Cette même année, Rodriguez Katsuva passe d’Août à Octobre un stage à la Radio France Internationale (RFI).
En 2018, un prix de l’OIF sera décerné à Habari RDC. Des récompenses, Congo Check en aura aussi, comme le prix francophone de l’innovation média remporté par en 2020.

● L’expatrié :
En 2019, Rodriguez Katsuva est expatrié en RCA (République Centre Africaine) où il travaille comme formateur en fact-checking pour le compte d’une ONG internationale.
Depuis déjà cinq ans, sa carrière journalistique ne cesse d’être couronnée par des prix et autres titres tant sur le plan local, national qu’international. Cinq bonnes années qu’il ne cesse de sillonner le monde, invité comme formateur, comme paneliste, comme journaliste…
Cependant, il manifeste toujours plus de gratitude pour toute sorte de reconnaissance qui lui vient de son pays, en général, et de Goma, en particulier.
Lui-même ne lésine pas d’efforts pour soutenir les initiatives des autres jeunes Congolais qui font tout pour se distinguer. Il est toujours là pour former, pour promouvoir et soutenir financièrement les autres.

● Mtetezi FM

Depuis 2020, le trio Rodriguez, Sammy et Fiston travaille sur le projet Mtetezi. Un média de masse qui va promouvoir les droits de l’homme et qui sera à l’image d’un grand média international. Mtetezi c’est une radio et une télévision qui émettront depuis la ville de Goma.
Rodriguez Katsuva qui suit, actuellement, son Master en management des médias à l’université de Lille, en France, s’est lancé dans une autre carrière née de ce qui a toujours été son grand souci: aider les autres.

● La bourse Malkiya

En cette année 2021, à l’occasion de la célébration de son vingt-neuvieme anniversaire, Rodriguez Katsuva a lancé la bourse Malkiya. Il s’agit d’une initiative visant à permettre dans un premier temps à une cinquantaine des jeunes démunis à faire leurs études universitaires dans les plus bonnes conditions, à Goma. La bourse est déjà lancée et ses bénéficiaires étudient dans les meilleures universités de Goma.
Le journaliste-entrepreneur est devenu un grand philanthrope et humanitaire au vrai sens des termes. Et il compte continuer et aller loin dans ce domaine au gré de ses moyens.

Aux autres jeunes, il assure, se servant de son parcours, que le réussite est possible. Mais aussi, qu’il est possible de faire briller sa lampe sans que celles des autres ne s’éteignent ! Cet homme dont l’intrépidité est l’un des caractères n’hésite pas à utiliser sa plume et son micro contre les antivaleurs. Puissants et faibles, il interpelle tout le monde.
Battant, il répète toujours cette morale chinoise : ”il faut toujours se battre contre les aléas de la vie et ne jamais baisser les bras”. Il n’hésite pas à publier ses propres difficultés rencontrées dans la vie et comment il les a affrontées.

En fait, ”La vie de l’homme est un voyage auquel personne ne peut se soustraire: il en faut franchir le chemin, quel qu’il en soit. Il est bien rare de le trouver égal, mais si d’abord il est dangereux et périlleux, étroit et difficile, avec de la prudence, une volonté ferme et de la persévérance, on peut espérer qu’il deviendra plus sûr et plus agréable”.
L’expérience de Rodriguez Katsuva est bel et bien une source d’inspiration et un motif d’espoir et de réarmement moral pour tous les jeunes de la région longtemps meurtrie du Kivu, en particulier. Oui, réussir c’est possible


Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Résoudre : *
12 ⁄ 6 =



En ce moment

Titre

Artiste

Background
LIVE OFFLINE
track image
Loading...